Présidentielles 2022 : un « Grand Débat » qui tourne court !

 

Lea salame je suis une desorientee

Cléa Salami, visiblement troublée... (Crédits : Rouilleteurs/AFT)

  Les français attendaient ce moment historique depuis des mois. A vrai dire sans angoisse ni suspens, mais seulement pour se fendre la poire !!! Et ils n'ont pas été déçus. Le « Grand Débat », organisé en grandes pompes ce Jeudi 4 avril par TF2 et sponsorisé par Black Joke et Popa-Pola, a tourné court...

  Son tour venu, à la 12ème minute, de présenter son programme, Michel Lepeuple a été bref :   «  Les Français que je représente ce soir, c'est à dire 38 millions de personnes, connaissent déjà leur programme par coeur, et pour cause : ils l'ont élaboré eux-mêmes ! Cette soirée n'est pour nous qu'une formalité, une occasion de vous retourner, à vous les politiques de parti et les grands médias, le mépris dont nous avons trop longtemps été les objets. Demain, vous serez redevenus de simples citoyens, sans immunité ni privilèges. Vos réseaux seront démantelés. Demain, vous serez peut-être employés de bureau ou de magasin, fonctionnaire ou chômeur. Demain, peut-être même serez-vous condamnés à dommages et intérêts, à des peines de Travaux d'Intérêt Général ... Au nom de tous ces français, je vous souhaite donc bonne chance dans votre réinsertion et dans la découverte concrète de l'intégration. Pour ma part, je préfère rejoindre dès à présent le bureau de l'état-major de la Ligue Citoyenne : nous n'avons pas de temps à perdre en futilités vu l'ampleur de la tâche qui nous attend pour assainir un système que votre engeance a systématiquement massacré pendant 60 ans. Au nom de tous ces français, je vous souhaite une bonne soirée et vous laisse papoter et réfléchir à tout cela. ».

  DES CANDIDATS HAGARDS OU SCANDALISES

  A peine son exposé terminé, Michel s'est éclipsé du plateau, laissant ses « adversaires » complètement K.O. « Nous savions que la vague citoyenne serait un possible tsunami, nous confie François Veaudor, le candidat Les Repus, mais nous comptions sur le débat de TF2 pour enfumer les électeurs. D'habitude, ceci, combiné aux sondages trafiqués, suffit largement à calmer les amateurs en tous genres... »

  La cheftaine du RB, le  Rassemblement des Blancs , Jeanine Lapine, tout simplement scandalisée, renchérit : « Ce débat nous a été confisqué ! C'est une honte ! J'avais préparé une poésie sur les bougnoules et comme quoi ils sont vraiment méchants et tout et tout...Et bien je n'ai même pas eu le goût à la lire, tant j'étais en colère ! J'vais tout répéter à mon père et tu vas voir !...»

  Quand à Manuel Bicron, le président sortant et chef de file de La République En Panne, il n'a rien dit du tout. Il a disparu de la vie publique depuis ce sismique jeudi, où les dernires images de lui le montrent totalement perdu, déconnecté.

  Ces réactions furent recueillies seulement le lendemain car sur place les évènements se sont vite enchaînés : la foule du studio a rapidement envahi le plateau et décoré politiques et journalistes avec des fleurs, des guirlandes et des post-it. « En recherche d'emploi », « Aidez-moi à nourrir ma famille », tels étaient les messages les plus représentés sur les vestes et les fronts des malheureux. L'antenne fut finalement rendue, et les candidats, frayant tant bien que mal dans cette foule en liesse qui les chahutaient gentiment au passage, regagnèrent discrètement leurs limousines. Mais une autre surprise les attendaient : les voitures avaient été abandonnées par leurs chauffeurs et les pneus dégonflés. Les taxis ignorant leurs grands gestes, c'est par le métro qu'ils rejoignirent finalement leurs domiciles respectifs. Là, de nombreux fêtards les attendaient encore et passèrent une bonne partie de la nuit sous leurs fenêtres. De leur aveu même, certains candidats ont vivement regretté « ne pas avoir voté les lois anti-harcèlement »...

  Ce qui avant-hier encore, relevait de la science-fiction ou d'une « guignolade » Canal de plus, est devenu hier soir une réalité tangible. Certains s'en frottent encore les yeux et pourtant, le fait est là : le monde vient de basculer dans une nouvelle ère et on assiste, incrédule ou émerveillé à la naissance de La Démocratie, certes un peu turbulente mais pleine de promesses, et à la possibilité d'un Nouveau Monde.

De notre correspondante locale, Marie Lafrance.

 

 

élections 2022

Ajouter un commentaire